adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris Grey Four/Grey Four/Utility Black

B072BV1QKY

adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris (Grey Four/Grey Four/Utility Black)

adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris (Grey Four/Grey Four/Utility Black)
  • Dessus: Cuir - Synthétique/PU
  • Doublure: Textile
  • Semelle intérieure: Synthétique
  • Matériau de semelle: Caoutchouc
  • Type de talons: Plat
  • Foulée: Neutral
  • Type de surface: Fester Boden
adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris (Grey Four/Grey Four/Utility Black) adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris (Grey Four/Grey Four/Utility Black) adidas Advantage Cl Qt W, Chaussures de Running Femme Gris (Grey Four/Grey Four/Utility Black)

Football - Amateurs

image: https://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2017/06/27/201706272009-full.jpg

Les U13 de Farid et «Fred» ont brillé cette saison.

image: http://www.ladepeche.fr/images/pictos/image-zoom.png

Alors que la fin de saison approche, il est déjà temps de penser à préparer la future saison. L'école de foot d'Arzens a terminé en apothéose et, une fois encore, a su tirer son épingle du jeu en remportant le challenge Peytavy (U13) et le challenge Loubatières (U15). Ces deux trophées vont désormais trôner aux côtés des deux autres glanés lors de la saison 2014-2015.

Pour ne pas s'endormir sur ces lauriers, avant de laisser partir ses petits protégés en vacances, Amaël, le nouveau coach du groupe U15, a décidé de réunir ses troupes une dernière fois, mercredi 28 juin, à 18 heures, au stade du village.

Bien évidemment, tous les jeunes nés en 2003 et 2004 qui souhaiteraient pratiquer le football ou qui n'ont pas été satisfaits de leurs expériences récentes dans d'autres clubs sont attendus à  Arzens , mercredi soir.

Pour de plus amples renseignements, il est toujours possible de contacter Hubert, le responsable de l'école de foot, tél. 06 84 19 35 89.

Succession assurance-vie Si l'impact négatif des ondes sur la santé n'a pas été clairement démontré, des études ont montré que les ondes augmentaient en principe le risque de certains cancers du cerveau, ainsi que la dégradation de l’ouïe. - © LLUIS GENE - AFP
Publicité

Les plus populaires

Laurèl Pumps, Escarpins femme Pink 680

Elara , chaussons dintérieur femme Rose Gold

2Le calvaire des festivaliers du Werchter Classic, plus de 2h30 pour quitter le parking après le concert

Le calvaire des festivaliers du Werchter Classic, plus de 2h30 pour quitter le parking après le concert

Bella Vita Transit II Simili daim Botte Taupe

Le Belge s'est rué sur sprays nasaux et antiacides après les annonces de De Block

4Fin du ramadan: près de 1000 personnes accueillies chez des inconnus pour partager un Iftar

Fin du ramadan: près de 1000 personnes accueillies chez des inconnus pour partager un Iftar

LQXZM Sandales femmes lianes dété occasionnels de vachette Talon plat noir blanc Black

Istanbul: la police fait usage de balles en caoutchouc pour disperser la "Gay Pride"
RTBF
 Publié le vendredi 20 janvier 2017 à 10h06

Le salon de l'auto se clôture ce weekend. Parmi les modèles présentés cette année, il y a des voitures ultra-connectées. 

" Et voilà, avec le smartphone, je peux déverrouiller la voitur e", montre fièrement Sophie Loix, porte-parole d’Audi en présentant sa voiture intelligente connectée à son smartphone via une carte SIM spéciale. " Ici, on travaille avec une carte SIM intégrée dans la voiture, donc tout passe via l’antenne de la voiture, l’antenne extérieure , explique-t-elle.  Donc, il n’y a pas d’ondes dans la voiture même ".

Pas de quoi convaincre Pasquale Nardone, physicien à l’ULB : " Le smartphone a son antenne à lui, donc il n’utilise pas d’antenne extérieure. Deuxièmement, le smartphone va se connecter avec les autres outils de ce véhicule à travers une connexion Bluetooth par exemple. Et donc ça, c’est aussi une connexion via des ondes ".

Effet cage de Faraday

Des ondes électromagnétiques émises à l’intérieur de l’habitacle, où elles sont en quelque sorte emprisonnées: c’est ce qu’on appelle l’effet cage de Faraday. " Une voiture, c’est métallique, et dans les métaux, il y a cette possibilité qu’ils ont de réfléchir les ondes, ce que ne font pas tous les autres matériaux, le verre, le bois, etc. , explique Pasquale Nardone.  Si l’on réfléchit, elle revient à l’intérieur de l’habitacle, et donc forcément, l’onde que vous émettez, toute cette énergie, va revenir en rebondissant sur toutes les parois et donc va traverser en plus grande quantité votre cerveau, votre muscle, votre cœur, etc. Donc oui, a priori, c’est plus nocif ".

Si l'impact négatif des ondes sur la santé n'a pas été clairement démontré, des études ont montré que les ondes augmentaient en principe le risque de certains cancers du cerveau, ainsi que la dégradation de l’ouïe.  La semaine dernière, nous interviewions un médecin spécialisé dans les questions d'électrosensibilité , il parlait également de ce risque de cancer du cerveau, mais lui affirmait que les ondes n'entraient pas dans la voiture.

En attendant des certitudes scientifiques sur les effets de ces ondes sur la santé, autant éviter les longues conversations au volant, où le téléphone collé à l’oreille est de toute façon interdit.

Pour la deuxième année consécutive, le Louvre ouvre sa saison musicale par un cycle consacré à des musiques du 17e et du 18e siècle, nous rappelant un temps où le palais et ses alentours vibraient aux sons de leur époque, et articulé autour de deux axes. D’un côté, en lien avec la prochaine saison de la Petite Galerie consacrée au « Théâtre du pouvoir », trois concerts offrent un panorama des meilleurs musiciens de la cour de Louis XIV, sans doute le monarque français ayant le plus mis son goût des arts au service de son pouvoir politique et de sa gloire. De l’autre, des pages de Haydn ou Vivaldi, entendues aux Tuileries lors des manifestations organisées par les premières sociétés de concerts au 18e siècle, montrent justement le chemin inverse, celui d’une musique tentant de s’affranchir du pouvoir royal.

Jeudi 21 septembre 2017 à 12h30
Les musiciens du roi Soleil

Jeudi 28 septembre 2017 à 12h30
Marin Marais, un virtuose à la cour

Mercredi 4 octobre 2017 à 20h
Symphonie parisienne

Vendredi 6 octobre 2017 à 20h
Quatre saisons aux Tuileries

Samedi 7 octobre 2017 à 16h
Quatre saisons aux Tuileries

Jeudi 12 octobre à 12h30
Un concert pour Louis XIV

Concert
Né en 1975, Hassan Khan est un artiste basé au Caire. Son œuvre se développe aussi bien dans le domaine des arts plastiques, avec un rapport privilégié au médium vidéo, que dans l’écriture et la musique. Entrepris au début des années 90, son travail musical mêle étroitement composition et performance.

Seul à sa table de mixage, l’artiste manipule et transforme de manière vertigineuse toutes sortes de matériaux sonores, préalablement produits par lui à partir d’hybridations multiples. Avec un sens plastique du contraste, il emprunte à un large éventail de genres et de registres, des musiques populaires urbaines – telle la New Wave Shaabi – jusqu’au langage minimal de la musique contemporaine dite « savante », dont l’horizon avant-gardiste est la pureté d’un son autoréférentiel. A la manière de grands complexes ou organismes vivants, ses concerts mettent en jeu, avec une charge critique et paroxystique à la fois, l’énergie composite des paysages acoustiques du monde globalisé.  Superstructure  est une intense composition de compositions, un concert de concerts, l’un multiple d’une ubiquité sonore devenue structurelle. 

Programme du concert commenté par Hassan Khan  : 
A short story based on distant memory,  2011
Des arrangements mélodiques pour cordes, des drones de cuivres, des grattements d’alto et des modulations de rythmes syncopés sont traversés par un travail tonal, comme une succession de scintillements improvisés. Le tout produit une composition dont la gamme émotionnelle va de la subtilité laconique à la pleine puissance déclarative. 

Nous suivre

Informations

Boutique en ligne

Mon compte

Contact

La Magie des Automates
785 Chemin des Fusillés
38250 Lans-en-Vercors
Tél :  04 76 95 40 14
[email protected]